Le plaisir est un art de vivre.

Bonjour à tous,

Aujourd’hui j’ai envie d’évoquer avec vous la notion de plaisir.

Chacun de nous a envie de vivre une vie sans contrainte et sans problème.  Une vie sereine où les journées s’écouleraient paisiblement, comme l’eau calme et limpide d’un ruisseau…..

Dans un monde parfait, ce serait sans doute possible…

Malheureusement, ou heureusement nous ne vivons pas dans un monde parfait. Les médias nous le rappellent chaque jour…

Si certains avaient encore des doutes, désormais ils en sont sûrs.

Les gens parfaits n’existent pas.
Le travail parfait n’existe pas.
Les amis parfaits n’existent pas.
La journée parfaite n’existe pas.
Même l’amour parfait n’existe pas (mais ça c’est pas nouveau).

Par contre mes amis me soufflent avec humour à l’oreille, que la Loi de Murphy, existe bien.

Et lorsque les tuiles tombent, elles s’enchaînent…

J’imagine que certains se disent : c’est quoi la loi de Murphy ?

Chacun de nous a fait tomber un jour sa tartine de confiture…
Et vous vous souvenez de quel côté elle est tombée ?
Et bien c’est cela la loi de Murphy !
D’ailleurs elle porte le doux nom de « Loi de l’emmerdement maximum « , car malheureusement lorsqu’on la subit, c’est rarement pour 30 minutes.

Que faire durant cette période ?
Rien, à part s’armer de patience et profitez des bons moments avant que de nouvelles catastrophes pointent leur nez.

Il n’est pas facile dans ces cas là de rester positifs diront certains, et pourtant le plaisir que nous prenons même à petites doses atténue les souffrances et aident à surmonter ces périodes peu agréables voir même difficiles pour certains.

J’ai été il y a plusieurs années de cela, bénévole dans une association d’écoute téléphonique pour écouter et apporter du réconfort à des personnes en détresse, et je leur tenais à peu près le même discours que celui que je m’apprête à vous tenir.

Alors comment faire pour réenchanter son quotidien dans ce monde si imparfait ?

Comme tout le monde j’ai envie de réaliser mes rêves, mais je sais aussi qu’on n’a pas toujours ce qu’on veut dans la vie.

Alors je me suis forgée une philosophie, celle de profiter de chaque bon moment que la vie nous offre.

Que je sois seule, ou avec des amis je profite de chaque instant de bonheur que la vie m’offre, aussi courts soient-ils.
Je vis l’instant présent et je savoure mon bonheur.

Ah oui mais ça c’est une philosophie tantra diront certains… 
Non, c’est avant tout l’école de la vie.
Les guides tantras n’ont rien inventé.

Dans les années 70 déjà notre société entière revendiquait le droit au plaisir.
Bien sûr c’était une autre époque, celle de tous les possibles, de la prospérité, de l’optimisme délirant, de l’espoir aussi.

C’est différent aujourd’hui certes.

Mais la morosité ambiante ne doit pas pour autant nous interdire d’éprouver du plaisir.  Elle devrait au contraire nous inciter, à jouir de ce que la vie nous offre chaque jour, sans nous poser de questions. 

Nous faire plaisir sans ressentir de culpabilité, nous n’en serions pas moins aimés.

Adoptez la Cat Attitude 😉

À la recherche du plaisir …

Dans l’imagerie populaire, la philosophie du chat pourrait se résumer en deux mots : Moi d’abord !
Mais détrompez-vous, le chat n’est pas égoïste pour autant.

En effet s’il attache une aussi grande importance à son bien-être et à son plaisir, c’est pour pouvoir vous offrir davantage.
Cela ne le rend pas pour autant moins apprécié et moins aimable.
Ce petit être qui ne boude pas son plaisir fascine et séduit toujours autant.

C’est vrai, nous avons beaucoup à apprendre du chat.

Le chat est impérialement serein en toute circonstance.
Inspirons-nous de cette sérénité pour gérer nos conflits autrement, avec du recul.

Recentrons-nous sur ce qui nous rend heureux en empruntant au chat sa culture de l’indépendance et de la recherche de son plaisir. 

Personnellement, à l’image de ces adorables félins, je me suis fait une règle de prendre régulièrement du temps pour moi, et SURTOUT de prendre soin de moi.

C’est pourquoi, au grand dam de certains, je m’octroie systématiquement, tout au long de l’année des pauses salvatrices, ou à défaut des petits plaisirs.

Certains se disent : elle est bien mignonne la ptite dame, mais je fais comment moi ?
J’ai un crédit sur le dos, une famille à charge, un patron qui ne peut pas se passer de moi (enfin ça c’est toujours ce qu’on croit), j’ai pas beaucoup de temps pour me faire plaisir.

En cherchant bien pourtant, les occasions de se faire plaisir ne manquent pas.

Profitez des plaisirs simples de la vie…

La vie passe très vite, profitez de chaque journée comme si c’était la dernière. 

C’est un conseil que vous avez déjà entendu, malheureusement il est rarement suivi, si ce n’est par les personnes ayant survécu à une longue maladie.

Dans les moments difficiles, faites dans un premier temps la liste des moments privilégiés qui vous ont fait plaisir, vous prendrez ainsi conscience que la vie a aussi de bons côtés.

C’est positif de penser à ces choses là lorsqu’on a le moral en berne et que l’on a l’impression que tout nous tombe dessus.

Une autre solution les jours où vous n’avez pas le moral, consiste à prendre soin de vous, et vous faire plaisir, en vous offrant des bonheurs simples. 

Si vous dînez seul(e), et si vous appréciez le vin, n’hésitez pas à agrémenter votre repas d’un bon verre de vin.

Si vous êtes gourmande, faites-vous plaisir avec une bonne pâtisserie ou votre gâteau préféré.

« Personnellement lorsque j’ai besoin d’un peu de réconfort je n’hésite pas à courir à la pâtisserie Conté pour me régaler d’une délicieuse forêt noire accompagnée d’un thé Earl grey.  Comment voulez-vous que je ne sois pas pulpeuse et de bonne humeur après ça 😉 » 

Si vous avez de la belle vaisselle dans vos placards, utilisez-la, au lieu de dîner sur un plateau devant la télé, comme le prônerait une certaine publicité « Vous le valez bien ! »

Essayez si vous le pouvez et si vous en avez le temps de faire quelque chose par vous-même. 

Sculpture, peinture, tricotage, bricolage… On retire une grande satisfaction à faire quelque chose par soi-même.

Le plaisir que l’on ressent lorsqu’on a fait ou accompli quelque chose soi-même est valorisant pour l’estime de soi.  Pensez-y ! 

Se délecter de toutes les joies de la vie, même les plus simples est un régal pour l’âme que vous pouvez dévorer en une seule fois ou savourer en petites bouchées. 

Les secrets de mes amis pour aller bien…

Cassy m’a dit un jour, pour moi le plaisir passe par la lecture d’un bon livre.  J’ai toujours un ou deux bouquins en cours.  Je me laisse facilement transporter par l’écrit, et j’oublie ainsi pendant quelques heures mes soucis.

Pour Jean l’amitié est l’un des plaisirs les plus simples de la vie, une fois par mois, lui et ses amis, se retrouvent au restaurant et forment une grande tablée, ensemble ils évoquent les souvenirs du passé.

Il n’y a pas de plaisir simple et plus satisfaisant que de se remémorer les bons moments de votre vie avec vos amis les plus proches, ceux-là même qui ont vécu ces moments à vos côtés. 

Des déjeuners dans un esprit bon enfant, de l’empathie, des relations authentiques sans jugement ni critique.

En l’espace de deux ou trois heures chacun est heureux et oublie provisoirement ses problèmes du moment.  Parfois même certains repartent avec des solutions et de l’espoir.

Comme quoi hédonisme ne rime pas forcément avec égoïsme…

Cathy elle s’adonne à sa passion « la cuisine ».

Lorsqu’elle a une baisse de régime elle écume les nombreux livres de cuisine qui remplissent ses étagères, à la recherche de la recette qui fera plaisir à sa petite famille et à ses amis.
Et ne vous avisez pas de lui refuser ce plaisir, vous la vexeriez.
Elle met tant de coeur et d’amour dans sa cuisine…

Martine et Dominique adorent jouer à des jeux de société.
Rami, tarot, belotte, Monopoly…
Ces soirées animées, avec des réactions parfois volcaniques (surtout les miennes), peuvent durer jusqu’à 3 heures du matin, sans qu’aucun des participants ne se lasse.

Les activités ludiques, quelle qu’elles soient aèrent l’esprit et dopent notre moral. 

Pierre adore mettre ses mains dans la boue et faire pousser des fleurs, des légumes, peu importe… Il trouve cela vivifiant.
Pierre me dit qu’il retombe en enfance quand il jardine.
Il n’est certes pas un expert mais il s’en fout, se salir les mains et profiter d’un des plaisirs les plus simples de la vie lui suffit.

Mes secrets pour aller bien…

J’essaie autant que possible de vivre pleinement et être présente dans tout ce que je fais.

Ma philosophie se résume ainsi à  :  contempler, écouter, goûter et apprécier. 

J’adore le chocolat noir, et savourer chaque bouchée d’un grand chocolat est un pur plaisir, pour les papilles bien sûr mais pour l’esprit.
Lorsque j’ai en bouche une demi-sphère pétillante au caramel et au citron vert de l’excellent Patrick Roger, je voyage littéralement.
Quel talent ce Patrick Roger !

Une autre façon de me remonter le moral consiste à me plonger dans mes souvenirs, mes bons souvenirs évidemment 😉

Je trouve qu’il est important d’avoir des attaches sentimentales.

Au risque de me répéter,  se remémorer les petits plaisirs simples que l’on a tant appréciés au point que même des décennies après on y repense en souriant est bénéfique et salutaire. 

Lorsque j’ai besoin de me détendre et que je ne peux pas prendre de jours de repos, je vais le plus souvent possible nager.

D’ailleurs je viens de m’inscrire chez Odysséa à quelques centaines de mètres du salon, et je me suis déjà inscrite à 3 cours la semaine prochaine.
Quand j’en éprouverait le besoin, j’irai entre deux rendez-vous profiter de la balnéo et faire quelques brasses dans le bassin.

J’aime également me faire masser chez mon esthéticienne.

Je lâche prise pendant une heure 30 et me galvanise du doux parfum de l’huile de massage Fleurs des jardins (pivoine/jasmin) de chez Jardin des Zen avec laquelle elle me masse, ensuite je profite de la tisanerie de l’institut pour prendre une infusion accompagnée d’une madeleine .

Je ne vais jamais travailler après ces séances de massage.
Je m’octroie en règle générale au minimum l’après-midi et la soirée de repos.

J’ai la chance d’avoir un coiffeur arrangeant qui me trouve toujours une petite place quand j’ai besoin de décompresser après avoir reçu un client pénible, son massage du cuir chevelu me fais un bien fou.

Lorsque j’en ai vraiment gros sur la patate, seule une escapade de quelques jours parvient à m’apaiser. C’est ainsi qu’en Septembre j’ai passé un week-end prolongé de 4 jours avec mon amie Cathy à Venise.

Cette dernière ne connaissant pas Venise, pendant 4 jours j’ai endossé l’habit de guide touristique et lui ai fait partager ma passion pour cette ville magique et surtout unique.

Actuellement je partage mes congés entre Genève et Megève chez mes amis Hélène et Jean. Le calme et le bois blond de leur chalet m’invitent à la sérénité et à la réflexion.

Des congés décidés un peu à la dernière minute, mais qui me sont salutaires car ils me permettent de faire le point sur certaines choses, et m’évitent de prendre des décisions que je pourrais regretter.

Je suis une impulsive… Mais ça c’est un autre sujet… 😉 

Voilà pour aujourd’hui !

A travers cet article, j’ai voulu vous donner des pistes pour rendre votre vie plus agréable.

La vie est remplie de plaisirs simples aux effets très satisfaisants, il ne vous reste plus qu’à faire votre choix. 

Pour terminer, mon amie Cassy et moi-même vous recommandons, si vous ne l’avez pas déjà lu, l’excellent livre de Philippe Delerm : La première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules.

Merci de m’avoir lue
Et prenez soin de vous !
Chaleureusement
NADINE

On se quitte dans la bonne humeur avec un artiste que j’aime particulièrement Fabrice Luchini.