Nouvelles conditions de réservation pour les nouveaux clients

Bonjour à tous,

A l’ouverture de l’institut le paiement en ligne de votre massage était indispensable pour quiconque voulait s’assurer de ma disponibilité à une date précise.

Le concept fonctionnait plutôt bien et j’aurais dû le maintenir.

Au lieu de cela j’ai voulu faire plaisir à ceux qui sont réfractaires au paiement en ligne, pour X raisons que je peux comprendre, mais qui n’auraient pas dû interférer dans la gestion de mes rendez-vous et donc de mon agenda.

J’ai accepté que des personnes que je ne connaissais pas prennent rendez-vous sans passer par la boutique et là les emmerdes ont commencé.

Annulations, lapins etc, la gestion de mon agenda vire au cauchemar depuis plusieurs mois.

J’ai souhaité malgré tout continuer ainsi, mais en instaurant certaines règles.

J’ai donc demandé aux personnes ne souhaitant pas passer par la boutique en ligne, de faire au moins l’effort de me confirmer le rendez-vous la veille.

Comme je n’étais pas entendue…

J’ai mentionné sur TOUTES les pages de mon site que les rendez-vous non réservés via la boutique en ligne devaient faire l’objet d’une confirmation la veille.

Si certains acceptent de jouer le jeu, beaucoup ne le font pas.

Et le jour du rendez-vous, je ne sais jamais à quoi m’en tenir, et comme soeur Anne souvent je ne vois rien venir.

J’ai donc pris la décision de considérer comme « annulés » les rendez-vous non confirmés la veille.

Cela ne plait pas à certains, qui non contents de ne pas respecter mes conditions montent sur leurs grands chevaux quand ils se trouvent plantés le jour du rendez-vous.

J’en ai encore fait l’expérience ce matin.
Le monsieur était d’après ses dires déçu et contrarié.

Mais moi aussi je suis déçue et contrariée quand je constate que malgré tout le temps que je passe à rendre mon site agréable et fonctionnel, certains ne se donnent même pas la peine de le consulter.

Et il faudrait que ce soit moi qui contacte les clients pour savoir si le rendez-vous tient toujours.

Où est-ce que vous avez vu ça ?

Quand j’ai rendez-vous chez mon coiffeur ou chez mon esthéticienne, ils ne m’appellent pas la veille pour me demander si je viendrai bien le lendemain.

Parfois je me demande pourquoi je me fatigue à passer autant de temps sur mon site.

Lorsque je lis :

– quels sont vos tarifs, vos prestations, où recevez-vous…

J’ai vraiment l’impression d’être prise pour une Conne avec un grand C.

Et c’est ce genre de personnages qui aspirent à recevoir un massage tantrique ?

Autant donner de la confiture à un cochon.

Alors comme j’en ai marre de devoir me justifier, il ne sera désormais plus possible, si je ne vous connais pas, de prendre rendez-vous à l’avance sans passer par la boutique en ligne.

Et encore je trouve que je suis plutôt sympa parce qu’à l’ouverture de l’institut il fallait régler l’intégralité du massage à l’avance. Aujourd’hui seul un acompte de 20% est nécessaire pour bloquer un rendez-vous.

Si malgré tout vous ne souhaitez pas réserver en ligne, il vous faudra désormais me contacter le jour même.

Je ne répondrai plus aux demandes faites à l’avance et non réservées en ligne. 

Voici à dater d’aujourd’hui les nouvelles conditions de réservation :

1 – Rendez-vous pris à l’avance

Si vous êtes nouveau client le paiement d’un acompte de 20% via la boutique en ligne est indispensable si vous souhaitez vous assurer ma disponibilité à une date précise.

* Paiement sécurisé et discret
* Tantra Attitude ne sera pas mentionné sur votre relevé bancaire.

2 – Rendez-vous pris le jour-même

Pour un rendez-vous le jour même, merci de m’adresser un SMS entre 10 heures et 13 heures. si je suis disponible je vous recevrai avec grand plaisir.

Le règlement se fait en début de séance.

Bien entendu ces conditions ne sont pas négociables et toute négociation est irrecevable.

Enfin mon site étant complet je ne répondrai plus aux demandes dont les réponses se trouvent sur le site (tarifs, prestations etc).

Merci à ceux qui ont lu l’article jusqu’au bout.
Chaleureusement
NADINE

Une chanson de circonstance pour clôturer cet article